Allergie aux acariens : causes et traitements

Quand une personne se réveille encore plus fatiguée que la veille, sans aucune énergie, cela pourrait laisser entendre une allergie aux acariens qui sont présents dans les poussières de la maison. Le seul problème, c’est qu’il n’est pas toujours facile d’en déceler les symptômes, d’autant plus qu’ils sont similaires à ceux d’un rhum. Nous allons essayer d’en savoir un peu plus.

Les acariens en quelques mots

Les acariens sont de petites bêtes de seulement 0,3 mm appartenant à la famille des araignées. Ils ne sont pas visibles à l’œil nu, ils intègrent les particules des poussières qui se trouvent dans la maison. Cela signifie en d’autres termes que les acariens peuvent se loger partout, et ce, même lorsque la maison est parfaitement entretenue. Ils se cachent le plus souvent dans les endroits les plus sombres de la maison et les plus humides. Certains éléments de tous les jours constituent leurs cibles principales, notamment les matelas, les couettes et les oreillers. Raison pour laquelle, Ephacare propose ces accessoires spécialement conçus pour limiter et prévenir cette forme d’allergie.

Les acariens, en principe, ne présentent pas un réel danger pour la santé. Par contre, ils altèrent considérablement la qualité de vie du patient. Une personne allergique aux acariens va présenter de nombreux signaux et plus particulièrement, lors de la déjection de ces petites bêtes.

Les symptômes des acariens

Les symptômes que crée une allergie aux acariens vont perdurer pendant toute une année. Ils s’intensifient en fonction de la saison qui passe, mais c’est surtout en hiver que la personne en souffrira.

Les symptômes sont plus ou moins les mêmes que ceux qu’on ressent lors d’un rhum : éternuement, nez bouché et qui coule, les yeux qui démangent deviennent rouges et larmoyants, une difficulté à respirer et de la toux ou des sifflements respiratoires. Le plus souvent, les acariens vont s’en prendre à nos poumons, jusqu’à provoquer de l’asthme chez le patient.

Ce n’est pas tout, car au-delà des problèmes respiratoires, les acariens peuvent attaquer également d’autres parties du corps. Par exemple, les acariens peuvent également déclencher une dermatite au niveau de la peau. Ils vont également altérer la qualité de sommeil et entrainer une baisse considérable d’énergie et des troubles de la concentration.

Le traitement des acariens

Pour savoir si une personne souffre d’une allergie aux acariens, elle doit passer un test auprès d’un allergologue. C’est ensuite au médecin de déterminer le traitement à suivre, en fonction de l’état et des symptômes qui se présentent.

Il s’agit dans un premier temps de contrôler les effets indésirables de l’allergie. Il faut d’abord tenter de réduire l’exposition aux acariens. Pour ce faire, il faut adopter une hygiène de vie particulièrement soignée. Par exemple, dans le choix de vos accessoires de literie, il faut opter pour des éléments anti acariens : des housses en microfilaments, des couettes anti acariennes, etc.  Ensuite, il faut également se débarrasser des symptômes, à travers certains médicaments que vous prescrira le médecin.

Dans un second temps, il s’agira de traiter le problème à la source. L’allergie aux acariens peut avoir plusieurs causes et c’est en fonction de ces facteurs que seront définies les prescriptions médicales. Il s’agit de traiter la cause de l’allergie pour mettre en place une meilleure tolérance immunitaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *