La dépression et ses impacts sur la sexualité

dépression sexuel

Les personnes qui souffrent de dépression ont souvent du mal à entretenir une relation affective. Aussi, sur le plan sexuel, il est difficile pour une personne dépressive de garder une sexualité stable et épanouie. De plus, les antidépresseurs utilisés pour traiter la dépression ont également des impacts sur la sexualité du patient. Pour mieux comprendre cette situation, voyons ici les principaux effets des troubles dépressifs sur la sexualité d’une personne victime.

La baisse de libido et l’absence de désir sexuel

La dépression présente plusieurs symptômes tels que la tristesse, le changement d’humeur, la perte d’intérêt, l’incapacité à se focaliser sur quelque chose ou encore la fatigue en permanence. Toutefois, il faut savoir que les effets de la dépression ne se cantonnent pas à des problèmes psychologiques. En effet, des problèmes physiques tels que la perte d’appétit, l’insomnie, mais également la baisse de libido peuvent survenir.

Lorsqu’une personne souffre de dépression, l’acte sexuel devient très difficile. Le désir sexuel diminue et disparaît même au fur et à mesure que la dépression se développe. Ainsi, le conjoint va alors se sentir mal par rapport à cette situation. Parfois même, les troubles dépressifs entraînent des tensions dans la vie de couple pouvant mener à la séparation. Si vous rencontrez ce genre de problème, vous pouvez voir ici les solutions proposées par un sexologue expérimenté.

Les troubles sexuels qui bloquent le plaisir

Entre autres, la dépression entraine une diminution du plaisir sexuel. Cette situation s’explique par le fait que lorsque la personne subit des troubles psychologiques, la sécrétion des hormones du plaisir est réduite. Que ce soit chez la femme ou chez l’homme, cette situation est possible. Pour les hommes, les troubles érectiles sont les plus fréquents. De plus, les troubles de l’érection peuvent également être des conséquences du traitement par antidépresseurs.

Chez la femme, le trouble sexuel le plus fréquent est l’anorgasmie. Comme la personne a du mal à lâcher prise avec la tension et l’anxiété causées par la dépression, elle aura du mal à atteindre l’orgasme. Ainsi, la présence de ces troubles dans la relation entraine un désintérêt total pour l’acte sexuel. La personne dépressive ne va plus réussir à ressentir le plaisir de la sexualité. Donc, les relations sexuelles vont se raréfier de plus en plus, ce qui va nuire complètement la relation.

Le traitement des troubles sexuels dus à la dépression

Il faut savoir que la dépression n’est pas un état psychologique passager et qu’elle nécessite un traitement. Les différents symptômes de la dépression peuvent disparaitre facilement avec le bon traitement. De même, les troubles sexuels vont également s’améliorer avec la dépression. Le plus souvent le psychologue prescrit des médicaments ou antidépresseurs avec une prise en charge psychologique adéquate.

Entre autres, il est possible qu’une sexothérapie avec un sexologue soit nécessaire. Surtout lorsque le couple rencontre des difficultés de communication. De plus, pensez à parler avec le médecin des effets secondaires causés par les antidépresseurs pouvant entrainer des troubles érectiles. Dans ces cas, le médecin prescrit avec les antidépresseurs un traitement spécifique pour les troubles.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *