Se préparer pour une intervention de la myopie

chirurgie-yeux-technique-lasik

La chirurgie de la myopie s’adresse principalement à ces patients qui supportent mal les lentilles et les lunettes. Le but de l’intervention est de corriger les troubles de la vision pour que justement, ils n’aient plus à porter des lunettes ou des lentilles.

Mais avant de se lancer, il faudra réunir quelques conditions. Il faut veiller à ce que les yeux soient sains et ne souffrent d’aucune pathologie évolutive. Pour ce faire, une consultation ophtalmologique sera incontournable. La myopie doit également être maitrisée, car la cornée doit être dans les meilleures conditions.

La chirurgie de la myopie en quelques mots

La chirurgie de la myopie est une intervention qui consiste à corriger les troubles de la vision chez les patients atteints de myopie. À l’issue de l’opération, ils vont éviter de porter des lunettes ou des lentilles. Mais ce résultat n’est pas toujours garanti.

La chirurgie rétractive sera opérée à partir de la technique du laser. Il y a trois techniques au choix : le SMILE, la PKR et le LASIK. Le choix de la technique va dépendre de l’importance de la myopie. Le LASIK est la technique classique, elle est utilisée dans le cadre des myopies entre -1 et -3 dioptries. Lorsque la myopie dépasse les -9 dioptries, le patient aura le choix entre le LASIK classique ou la méthode du laser femtoseconde. Et au-delà des -12 dioptries, il faudra utiliser soit le tout laser ou la méthode de l’implant.

Vous pourrez consulter l’opération myopie prix pour faire votre choix.

Le déroulement de l’opération de la myopie

Bien entendu, il faudra commencer par un examen ophtalmologique. C’est seulement au médecin de déterminer la nécessité ou non de l’opération. La chirurgie pourra alors avoir lieu. Le médecin commence par anesthésier l’œil à l’aide d’un collyre. L’intervention peut alors commencer quand l’œil a été anesthésié. Durant l’opération, il s’agira d’affiner la cornée. L’œil sera maintenu à travers une fixation. De cette façon, l’œil ne pourra pas cligner.

À l’issue de l’opération, le médecin va prescrire des gouttes d’antibiotiques. Elles vont permettre d’éviter les infections et de rapidement cicatriser la plaie.

Le suivi postopératoire

Après l’opération, le patient ne va pas encore pouvoir conduire. Une sensation désagréable pourrait se faire ressentir, mais pour seulement quelques heures. Elle va rapidement disparaître. Pour ceux qui tolèrent mal la douleur, vous pouvez utiliser des gouttes anti-inflammatoires pendant deux semaines après l’opération.

Après l’intervention, le médecin va poser une coque de protection. Une visite postopératoire sera organisée dès le lendemain de la chirurgie. Elle sera retirée à cette occasion et le médecin pourra examiner l’état de votre œil après l’opération. Des contrôles seront régulièrement opérés un mois après l’opération et trois mois après pour apprécier le résultat final.

En principe, la qualité de la vision doit être nettement améliorée. Mais il peut arriver que vous ayez besoin de lunettes et de lentilles, même après l’opération.

Le patient peut reprendre ses activités dès le lendemain de son opération. Il faut cependant faire attention à ne pas se frotter les yeux. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *